Au pays du genièvre levant

Temps suspendu et distillats pointus 

En provenance des terres nipponnes, les gins Akayane se démarquent assurément par leur authenticitié, leur finesse et leurs aromatiques sans nulles autres pareilles. Retour sur cette maison pas comme les autre à travers sa distillerie, ses méthodes de production et ses gins (bien entendu). 

 

Une maison ancrée dans son terroir

Implantée dans la région de Minami-Kyushu, la distillerie Akayane vient puiser dans les forces naturellement présentes au sein de ce terroir, et en premier lieu son agriculture. 

En effet, elle vient notamment profiter des productions locales de thé vert et de patates douces. Ces dernières tirent bénéfice d'une terre volcanique très propice, liée à la proximité avec le Kaimondake (souvent comparé au Mont Fuji et visible sur la photo ci-dessus). 

De même, l'eau utilisée (essentielle dans la confection d'un spiritueux) vient apporter toute sa richesse avec sa composition très minérale, elle-aussi le fruit d'un sous-sol imprégné d'un passé volcanique. 

 

 

Akayane Gin distillery

 

 

Un savoir-faire au service de l'expérimentation

A l'origine de la distillerie en 2005, plusieurs rencontres vont inspirer les fondateurs d'Akayane, et elles vont avoir lieu en grande partie dans un pays ô combien spécialisé dans l'élaboration des spiritueux : la France. 

Il y a tout d'abord la rencontre avec Philippe Traber de la distillerie Metté, une maison très réputée auprès des étoilés Michelin pour ses sublimes eaux-de-vie de fruits. 

Il y a ensuite un crochet par nos vosins allemands pour l'élaboration de l'alambic chez le manufacturier Holstein. Un instrument de précision taillé pour distiller avec soins les différents éléments qui vont composer les gins. 

Puis il y a enfin la tonnellerie Allary, située dans l'une des aires les plus demandeuses de fûts en France : le cognaçais. L'utilisation de barriques de grande qualité est indispensable pour garantir au spiritueux un vieillissement optimal. 

Entre les utilisations croisées d'un alambic à colonnes à 4 plateaux, d'un alambic à colonnes à 8 plateaux (le Holstein évoqué précédemment) et d'un alambic de type charentais, on peut résolument constater la volonté de la distillerie Akayane d'imprimer une patte particulière sur ses spiritueux. 

Plusieurs manières d'intégrer les botaniques au distillat et une possibilité d'assemblage presque infinie entre les différentes eaux-de-vie. Une palette de savoir-faire large qui démontre aussi une certaine expertise pour réussir à élaborer un produit fini cohérent. 

L'alcool de base pour les différents gins, comme vu précédemment, est réalisé à base de patates douces, ce qui lui confère une texture huileuse et soyeuse qui constitue l'une de leurs caractéristiques originales. 

Sans patates, point de gin. Sans aromates, non plus. 

Au-delà de l'utilisation de la patate douce, les gins Akayane viennent mettre en exergue des effluves typiquement nipponnes. La fleur de cerisier Sakura, le thé Maccha, le Kombu (algue japonaise), les champignons shimeji et maïtake, les agrumes kabosu, tankan et kinkan ou le fruité inimittable de l'umé (prune japonaise). 

Toute cette farandole participe au caractère profondément unique des gins Akayane. Car en plus de cette diversité d'arômes, il faut évidemment un savoir-faire particulier pour les assembler. 

Et c'est là tout l'intérêt des gins Heart. En ayant construit chaque référence de cette gamme en s'inspirant d'une saison, Akayane réalise le tour de force de combiner des arômes qu'aucun n'auru pu imaginer ensemble. 

 

Voilà pour ce petit tour d'horizon. Retrouvez dès à présent les 4 gins de la gamme Heart d'Akayane sur notre boutique en ligne ! 

Le Printemps avec le Haru

L'Été avec le Natsu

L'Automne avec le Aki 

L'Hiver avec le Snow 

 

 

 


Article précédent